Petite recette toute bête

Ces derniers jours, je n’ai pas vraiment de temps ni d’envie pour cuisiner (la faute un peu à l’AMAP, qui a réduit ses distributions à une fois tous les quinze jours), donc je vais vous livrer une recette rapide et toute bête, mais qui peut faire son petit effet.

Tarte aux blettes et au chèvre 


Ingrédients 
250g de farine T55
100g de beurre demi-sel fondu
10cl d’eau tiède
1 càc de levure chimique
500g de blettes (cotes et feuilles)
20cl de crème liquide
2 oeufs
2 petits fromages de chèvre ronds
Sel, poivre

Étape 1
Dans un saladier, versez la farine, la levure chimique, le beurre et l’eau.
Mélangez jusqu’à obtenir une boule homogène.
Déposez la boule de pâte sur une feuille de papier sulfurisé et étalez la à la dimension de votre moule à tarte.
Laissez reposer au réfrigérateur.

Étape 2
Lavez les blettes et coupez les en petits morceaux.
Faites les cuire à l’autocuiseurune quinzaine de minutes.
Laissez refroidir.

Étape 3
Battez les oeufs et la crème liquide.
Ajoutez les blettes, salez, poivrez.
Versez sur la pâte à tarte.
Coupez les chèvres en tranches, et disposez les sur la préparation aux blettes.
Enfournez à 220° pour 30 minutes.

Pommes et chocolat

Aujourd’hui, c’était repas sympa avec des amis/anciens collègues de boulot. Et, comme j’adore ça, je le suis chargée du dessert.

J’avais une grosse envie de chocolat, mais quelques pommes qui végétaient au fonds du frigo, désespérément en attente d’être cuisinées. Comme je n’arrivais pas à me résoudre à suivre uniquement la voix de la raison, qui l’incitait à m’occuper de mes fruits avant qu’ils deviennent inutilisables, j’ai donc décidé de faire deux gâteaux.

Le premier, c’est ce gâteau aux pommes caramélisé , inspiré de cette recette.

Ingrédients 
190g de farine T55
190g de beurre demi-sel fondu
190g de cassonade
3 oeufs
60g de yaourt nature
60g de poudre d’amandes
1 càc d’extrait de vanille
1 càc de levure chimique
2 petites pommes

Recette
Dans un saladier, battez le sucre et le beurre.
Ajoutez les oeufs un à un, en mélangeant bien entre chaque.
Versez la poudre d’amandes, puis la farine et la levure.
Mélangez, puis ajoutez le yaourt et la vanille.
Lavez les pommes,enlevez le trognon, et coupez les en tranches épaisses.
Versez la pâte à gâteau dans un moule à cake chemisé de papier sulfurisé.
Enfoncez légèrement les tranches de pommes dans la pâte, et saupoudrez d’un peu de cassonade.
Enfournez à 210° pour 10 minutes, puis baissez la chaleur du four à 180° et poursuivez la cuisson 30 minutes.

Avec le deuxième gâteau, vous marquerez dans le mille quelle que soit l’occasion. C’est ma recette fail safe de gâteau au chocolat hyper moelleux.

Ingrédients
200g de chocolat à pâtisser
200g de sucre glace
200g de beurre demi-sel
5 oeufs
50g de farine T55
50g de poudre d’amandes
1 sachet de levure chimique

Recette
Faites fondre le beurre et le chocolat.
Versez les dans un saladier, et ajoutez le sucre glace.
Mélangez au fouet jusqu’à obtenir une pâte homogène.
Ajoutez les oeufs un à un, en mélangeant bien entre chaque.
Finissez en incorporant les amandes, la farine et la levure.
Versez dans un moule rectangulaire chemisé de papier sulfurisé.
Enfournez à 190° pour 25 à 30 minutes.

#printemps?

Vous y avez cru, vous aussi ? Depuis quelques jours, les températures remontaient, et le soleil pointait de plus en plus franchement le bout de son nez. Et puis, samedi est arrivé, et avec lui la pluie, le vent, et les frimas.

J’ai donc rallumé les radiateurs, achevé mon snood maison, 

L’est pas beau, mon tricot?

et concocté une bonne recette de mi-saison, mélangeant produits d’hiver et conserves de la belle saison.
Cette fois, pas de recette de base particulière pour ce hachis parmentier végétarien. Toutes celles que j’ai pu trouver sur Pinterest intégraient en effet ma némésis personnelle (d’accord, ma deuxième némésis, avec le chou-fleur) : les champignons.

Ingrédients 
1kg de pommes de terre
200g de lentilles vertes sèches
2 grosses carottes
2 branches de céleri
1/2 boîte de tomates au naturel (environ 300g)
1 petite courgette coupée en dés (congelée, vu que ce n’est pas encore la saison)
1 oignon moyen
1 sachet de parmesan râpé
1 bouillon de légumes
30g de beurre demi-sel
10cl de lait
Sel, poivre

Étape 1 
La veille (ou quelques heures avant), versez les lentilles dans une casserole avec 600g d’eau. Portez à ébullition, et laissez cuire une vingtaine de minutes. (surtout, ne salez pas à ce stade, les lentilles ne cuiraient pas) 

Étape 2 
Lavez les pommes de terre et coupez les en gros morceaux. (Vous aurez sans doute remarqué que, ces derniers temps, je vous conseille assez peu souvent d’éplucher les légumes. C’est parce que j’utilise des légumes bio, dont je connais le producteur, donc je sais que je peux manger la peau sans soucis. Si vous avez des doutes sur l’utilisation des pesticides dans la culture des légumes que vous achetez, n’hésitez pas à les éplucher avant de les cuisiner.)
Mettez les à cuire à la cocotte minute pour 20 minutes.
Lavez les carottes et le céleri, épluchez l’oignon.
Coupez les légumes en petits morceaux.

Étape 3
Versez un peu d’huile d’olive dans une sauteuse allant au four.
Quand l’huile est chaude, versez les légumes, salez, et faites revenir quelques minutes.
Ajoutez le bouillon et la courgette.
Laissez encore un peu sur le feu, puis versez les lentilles égouttées et les tomates avec leur jus.
Portez à ébullition, puis laissez à feu vif jusqu’à ce que tout le liquide ait disparu.

Étape 4
Quand les pommes de terre sont cuites, versez les dans un saladier.
Écrasez les au presse purée en ajoutant le lait progressivement.
Finissez en ajoutant le beurre.
Salez et poivrez.

Étape 5
Versez la purée sur le mélange aux lentilles.
Saupoudrez de parmesan.
Enfournez en position grill jusqu’à ce que le dessus du hachis soit bien doré.

De quoi bien démarrer la journée

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais en ce moment j’ai un peu du mal à me lever. Beaucoup de choses (pas toujours hyper trépidantes) à faire, pas assez de sommeil, un temps à giboulées (OK, c’est de saison), il faut parfois un petit coup de pouce supplémentaire pour sortir du lit.

Et quoi de mieux pour se lever du bon pied que la perspective d’un bon petit déjeuner ? Aujourd’hui, je vous donne donc deux recettes qui pourront vous aider à mieux supporter la transition vers le début de journée.

Pain comme un hot cross bun 
Il s’agit d’une variante de cette recette, que j’ai adaptée à ma machine à pain. Bien sûr, vous pouvez la faire à la main, mais c’est quand même plus simple avec une machine !

Ingrédients 
400g de farine T55
50g de sucre blanc
50g de beurre demi-sel fondu
1 oeuf battu
25cl de lait
100g de raisins secs
1 càc d’épices à pain d’épices
1 càc de canelle
1 càc de sel
1 sachet de levure de boulanger instantanée

Recette
Dans la cuve de la machine à pain, versez le lait, l’oeuf et le beurre.
Ajoutez, dans des coins séparés, le sucre, le sel et les épices.
Recouvrez avec la farine, faites un puits au centre et versez la levure.
Lancez le programme « pain sucré », en sélectionnant un pain de 750g.
Lorsque la machine sonne pour indiquer qu’il est temps de rajouter des ingrédients, ouvrez le capot et versez les raisins secs.

Et pour accompagner vos tartines, changez vos habitudes et goûtez au beurre de pommes.
La recette de base, c’est ici.

Ingrédients
4 grosses pommes (ou 6 moyennes)
70g de sirop d’érable
1 càs de vinaigre de cidre
1 càc d’épices à pain d’épices
1 pincée de vanille en poudre
1 grosse càs de purée d’amandes complètes

Recette
Lavez et coupez les pommes en gros morceaux. (Enlevez le coeur, mais gardez la peau si elles sont biologiques.)
Versez les dans une grande casserole, et ajoutez le sirop d’érable, les épices et le vinaigre.
Couvrez, et faites cuire à feu très vif 20 à 30 minutes. Les pommes doivent être très fondantes.
Sortez du feu, et mixez à l’aide d’un mixeur plongeant.
Ajoutez la purée d’amandes, et mixez de nouveau, jusqu’à obtenir une purée très lisse.

Le beurre de pommes se conserve quelques jours au réfrigérateur, dans un pot hermétique. Pour le conserver quelques mois, vous pouvez le stériliser dans des petits pots en suivant le mode d’emploi de votre stérilisateur. Pour ma part, j’ai fait chauffer mes pots bien fermés une grosse vingtaine de minutes à la cocotte minute.

Sortons du placard

les conserves de cet été!

Cette semaine à l’AMAP, grosse déconvenue: pas de panier de légumes! De bons fruits, tout plein de fromages de chèvre (après plusieurs essais infructueux, j’ai enfin réussi à racheter des lots supplémentaires à quelqu’un qui ne pouvait pas venir à la distribution), mais pas même une petite patate qui traîne dans un coin. La faute à qui? Au gel, aux vers qui attaquent les légumes dans les champs, et aux rongeurs, taupes et autre animaux divers. Pour toutes ces raisons, les paniers seront espacés de 15 jours tout le mois de mars.

Que faire donc, quand il ne vous reste au réfrigérateur que des pommes de terre, que vous ne voulez pas aller au magasin bio (trop cher, avec des légumes de provenance douteuse), et que les légumes du supermarché ne vous conviennent pas (non mais vraiment, c’est quoi ces carottes toutes identiques, propres, et qui ne sentent rien?)?

Ressortir les conserves faites cet été, et les épices qui traînent dans un tiroir de la cuisine. A part trois ingrédients, les deux recettes que je vous confie cette semaine peuvent donc être faites sans avoir à faire le plein au supermarché.

Comme plat principal, j’ai décidé de faire une tarte à la choucroute. Pas d’inspiration de base principale, j’ai fait un mix d’idées vues rapidement sur Pinterest et de la recette traditionnelle de ma famille.

Ingrédients
250g de farine T55
110g de beurre demi-sel fondu
10cl d’eau chaude
1 càc de levure chimique
1 conserve de 400g de choucroute crue (faite maison, avec des baies de genièvre, du poivre en grain et du cumin. Si vous ne trouvez pas de choucroute crue, vous pouvez aussi prendre un pochon de choucroute cuite, qu’on trouve en général au rayon traiteur du supermarché. )
5 pommes de terre moyennes
1 oignon
1 verre de Riesling (Attention, le choix du vin est important. Une bonne choucroute est faite au Riesling, pas avec la piquette de base du supermarché!)
1 verre 1/2 d’eau
200g de fromage blanc
2 œufs

Etape 1
Dans un saladier, versez dans l’ordre la farine, la levure chimique, 100g de beurre demi-sel fondu, et les 10 cl d’eau chaude.
Mélangez jusqu’à former une boule homogène.
Déposez la boule de pâte sur une feuille de papier sulfurisé, et étalez la à la dimension de votre moule à tarte.
Déposez la pâte dans le moule, et mettez à reposer au réfrigérateur.

Etape 2
Lavez et coupez les pommes de terre en petits morceaux.
Dans une casserole, faites revenir l’oignon dans 10g de beurre demi-sel.
Ajoutez les pommes de terre, puis la choucroute crue.
Mouillez avec le Riesling et l’eau, et portez à ébullition.
Quand le liquide bout, baissez le feu, couvrez et laissez mijoter jusqu’à ce que les pommes de terre soient fondantes (30 minutes environ).

Si vous utilisez de la choucroute cuite, vous pouvez aller plus vite: faites cuire les pommes de terre en morceaux à part (à la vapeur ou à l’eau), puis ajoutez les à la choucroute cuite. Ajoutez un peu de vin (un demi-verre devrait suffire), et faites réchauffer rapidement.

Etape 3
Sortez votre pâte à tarte du réfrigérateur, et piquez là avec une fourchette.
Dans un saladier, versez la choucroute cuite, en prenant soin de l’égoutter un maximum.
Ajoutez les deux œufs battus et le fromage blanc, et mélangez.
Versez le tout sur la pâte à tarte, et enfournez à 220° pour 35 minutes.

Pour accompagner cette tarte, je me suis inspirée de cette recette, pour faire une soupe tomates-carottes aux épices.

Ingrédients
Une conserve de 600g de tomates entières, pelée et au naturel.
2 carottes
1 gousse d’ail
3 capsules de cardamome vertes
1/4 càc d’épices à chili
1/4 càc de curcuma en poudre
1/4 càc de gingembre en poudre
1/4 càc de cumin en poudre

Recette
Dans un mortier, mixez la gousse d’ail émincée et les épices jusqu’à obtenir une pâte homogène.
Lavez et coupez les carottes en petits morceaux.
Versez les tomates (non égouttées) et les carottes dans une casserole, et ajoutez de l’eau à hauteur.
Ajoutez la pâte d’épices et portez à ébullition.
Laissez cuire une trentaine de minutes, puis mixez.

They’re back!

Officiellement, je ne les aime toujours pas, mais les cookies au chocolat sont de retour dans ma cuisine.

Vous me pensez folle? Attendez d’aller voir ici les photos de la recette de base, et vous verrez si vous avez envie de résister!

A l’occasion d’un goûter avec mon amie M. (celle qui a un bébé, pas celle qui habite à Cholet, puisqu’apparemment la dernière fois il y a eu confusion auprès de certaines personnes de mon entourage), j’ai donc décidé de réaliser des Cookies-brownies tout chocolat. Et je vous conseille d’urgence de suivre mon exemple. Il faut très peu d’ingrédients, mais le résultat est abominablement addictif. C’est craquant, fondant, très fort en chocolat, bref tout ce qu’on aime d’un brownie avec le petit plus de la forme du cookie, qui permet d’en manger beaucoup sans culpabiliser autant qu’en se servant une nième part de gâteau.


Ingrédients
150g de chocolat à pâtisser (je ne m’embête pas, je prends du Nestlé dessert tout bête)
145g de sucre blanc
35g de farine
30g de beurre demi sel
20g de cacao en poudre non sucré
1 sachet de sucre vanillé
2 œufs
100g de pépites de chocolat
1/2 càc de café soluble
1/4 càc de sel fin
1/4 càc de levure chimique

Etape 1
Dans un bol, mélangez la farine, le cacao, la levure et le sel.
Mettez à fondre tout doucement le beurre et le chocolat.

Etape 2
Dans le bol d’un robot muni d’un accessoire fouet, versez les œufs, le sucre et le sucre vanillé.
Mélangez quelques secondes à petite vitesse, pour que le sucre soit dissous.
Ajoutez le café soluble, et mélangez à vitesse maximum pendant 10 minutes. Le mélange doit devenir très blanc, crémeux et volumineux. (Vous pouvez bien évidemment mélanger  la main ou au batteur électrique, mais attention aux crampes! Laisser le mélange tourner plusieurs minutes est indispensable pour obtenir la texture moelleuse des cookies)

Etape 3
Versez le mélange au chocolat dans le mélange œufs-sucre et incorporez les deux masses avec une maryse, en effectuant les mêmes gestes que pour mélangez des œufs en neige.
Ajoutez le mélange farine-cacao petit à petit, et mélangez doucement.
Ajoutez les pépites de chocolat.

Etape 4
Préchauffez votre four à 190°. (Ne le faites surtout pas à l’avance, il faut que la pâte à cookies repose quelques minutes.)
Une fois le four bien chaud, disposez sur une plaque recouverte de papier sulfurisé des petites boules de pâte (environ 1 càc bombée), et laissez de nouveau reposer 5 minutes.
Enfournez pour 8 minutes.
Laissez refroidir sur une grille.

Une bonne petite tarte

Ca vous tente?

La semaine dernière, mon panier amapien comportait un légume qui, généralement, a peu de chances de franchir la porte de ma cuisine: j’ai nommé le topinambour. Pourquoi, me direz-vous? Contrairement à une autre de mes grandes aversions, le chou fleur, ce n’est pas cette fois une question de goût. Au contraire, je trouve le topinambour plutôt agréable (même si, avouons le, ce n’est pas non plus à tomber par terre), et je n’aurais pas de difficultés à l’ajouter à une de mes recettes. Non, le problème, c’est que mon système digestif (amis du bon goût, bonjour) ne le supporte pas vraiment. Une trop grande quantité, et ce sont les problèmes assurés pour plusieurs jours.

Par conséquent, je cherchais une recette où les topinambours seraient présents en quantité raisonnable, et de préférence en mélange avec un ou plusieurs autres ingrédients. Dans ma quête, je sui donc tombée sur cette recette, que j’ai bien évidemment arrangée à ma sauce.

Voici donc, rien que pour vous, une tarte topinambours-carottes au parmesan.

dav

Ingrédients
250g de farine (personnellement, j’ai fait un mélange de T65 et de seigle)
100g de beurre demi-sel fondu
10 cl d’eau tiède
1 càc de levure chimique
3 topinambours de taille moyenne
4 carottes
20cl de crème liquide
2 œufs
60g de parmesan râpé
1 càc de curcuma
Sel, poivre

Etape 1
Dans un saladier, versez la farine et la levure.
Ajoutez le beurre fondu et l’eau, et mélangez jusqu’à obtenir une boule homogène.
Posez la boule de pâte sur un papier sulfurisé (découpez le à la mesure de votre moule à tarte), et étalez là.
Posez le papier sulfurisé dans votre moule à tarte, et laissez reposer au réfrigérateur jusqu’à la fin de l’étape suivante.

Etape 2
Lavez et épluchez les topinambours et les carottes.
Râpez les grossièrement au robot ou à la mandoline.
Dans un saladier, mélangez la crème et les œufs, puis ajoutez les légumes râpés.
Ajoutez le curcuma, salez et poivrez.

Etape 3
Sortez votre moule du réfrigérateur, et piquez la pâte avec une fourchette.
Versez dessus la préparation aux légumes.
Saupoudrez de parmesan.
Enfournez à 220° pour 35 minutes.

On ne change pas une équipe qui gagne

Ou presque, puisque je vous écris aujourd’hui depuis mon nouveau joujou, hybride de PC et tablette, acheté pour remplacer mon vieux portable et pallier la mort annoncée de ma tablette (quand ça commence à s’éteindre et se rallumer sel, ça sent le sapin, non?).

Bon, après, dans mon panier amapien de la semaine, pour autant rien n’a changé. On reprend les classiques de l’hiver, et on recommence: pommes de terre, chou frisé, céleri rave, carottes. Heureusement, Pinterest est là pour aider à accommoder tout cela de manière nouvelle et sans redite.

Dans ma cuisine cette semaine, il y a donc:

un gratin de pommes de terre et carottes au parmesan, inspiré de cette recette, et de celle du gratin dauphinois de ma maman.


Ingrédients
500g de carottes (environ 6-7 pièces)
6 pommes de terre moyennes
25cl de lait
2 œufs
60g de parmesan râpé
1/2 càc de cumin en poudre
1/2 càc de gingembre en poudre
1/4 càc de curcuma
1/2 càc de sel
1 pincée de mélange à chili

Etape 1
Lavez carottes et pommes de terre, et coupez les en rondelles très fines à la mandoline ou au robot.
Placez les dans un plat à gratin, en alternant couche de pommes de terre et couche de carottes.

Etape 2
Dans un bol, mélangez le lait et les œufs battus en omelette.
Ajoutez les épices, et mélangez.
Versez le mélange sur les légumes.

Etape 3
Saupoudrez les légumes de parmesan.
Enfournez à 190° pendant 30 minutes; puis baissez à 165° pour 15 minutes supplémentaires.

Et pour aller avec, une soupe de chou, céleri et carottes, dont j’ai pioché l’idée ici.


Ingrédients
1 céleri rave
1 chou frisé
4 carottes
1 oignon
1 pincée d’épices de votre choix (pour moi, des épices à soupe offertes par mon amie M. pour Noël)
1 pincée de bicarbonate de soude (pour neutraliser l’odeur du chou, et améliorer sa digestibilité)

Recette
Epluchez, lavez et coupez en petits morceaux les carottes, l’oignon et le céleri.
Otez les feuilles extérieures du chou, coupez le en deux et retirez le trognon.
Lavez et émincez les feuilles restantes.
Placez les légumes dans une grande casserole, ajoutez les épices et le bicarbonate, couvrez d’eau et laissez cuire une trentaine de minutes.
Mixez.

Back to basics

Hier, pour fêter la chandeleur (avec un peu de retard, je sais), j’ai voulu innover, et tester cette recette de beignets. Sur le moment, j’en étais relativement contente, même s’ils manquaient un peu de moelleux (mea culpa, j’ai zappé de mettre un bol d’eau dans le four pendant la cuisson), et se rapprochaient plus au niveau du goût des bugnes que des gros beignets qu’on peut fourrer. Comme mon amie M. vient me voir cet après-midi, j’ai gardé le plus gros de ma fournée de côté pour aujourd’hui, histoire de nous faire un joli goûter.

Mais ce matin, catastrophe: malgré la boîte hermétique, des beignets durs comme du bois, aussi difficiles à mâcher que du carton. Obligation donc de trouver une recette de secours, avec les ingrédients du placard, et le seul oeuf restant dans le frigo. Quoi faire, dans ce cas là? Se tourner vers une recette devenue un basique dans ma famille, rapide, facile, et absolument inratable.

Aujourd’hui, je vous présente donc le pain d’épices de ma maman.

Ingrédients
15cl de lait
150g de miel (prenez celui qui vous plaît le plus, pour ma part c’est un miel de forêt, très fort en goût)
150g de sucre roux
250g de farine (j’ai fait un mix froment-seigle, ce dernier se mariant très bien avec les épices)
1 sachet de levure chimique
1 oeuf
1 càs de cannelle
1 càc d’épices à pain d’épices
1/2 càc de sel fin

Étape 1
Dans une casserole, faites chauffer le lait, le sel et les épices.
Arrêtez le feu, couvrez et laissez infuser 10 minutes.
Ajoutez le miel et le sucre, remettez à feu doux, et remuez jusqu’à ce que tout soit bien dissous.

Étape 2
Dans un saladier, versez la farine et la levure.
Creusez un puits au centre, et versez le lait chaud.
Mélangez, puis ajoutez l’oeuf.

Étape 3
Chemisez un moule à cake de papier sulfurisé.
Versez la pâte et enfournez à 180º pour 50 minutes.

Speed speed speed

Cette semaine, pas le temps de m’attarder trop sur les menus du soir, pour cause de préparation de pot de départ. Faire suffisamment de gâteaux pour nourrir 40 personnes, c’est en effet un job prenant. Du coup, j’ai axé mes recherches sur des recettes faciles, rapides, et qui mettraient à profit mes appareils de cuisine qui bossent tout seuls.

Le résultat?
Pour les légumes, une soupe de courge et carottes épicée, repérée ici. (un avertissement concernant cette recette: elle est très très épicée. N’hésitez donc pas à diminuer la quantité indiquée, ou à servir votre soupe avec un peu de lait de coco, yaourt ou crème.)

Attention, soupe mordante!

Ingrédients
Une tranche de 500g de courge musquée (vous savez, celle qui est énorme, et généralement vendue déjà découpée)
6 carottes
2 gousses d’ail
1 bouillon de légumes
1,5L d’eau
1 càs de sirop d’érable
1 càc de curcuma
1 càc de curry

Recette
Épluchez et lavez vos carottes, puis coupez les en gros dés.
Retirez la peau et les graines de la courge, et coupez la chair en dés.
Épluchez et émincez l’ail.
Dans un soup&co, verseznles légumes, l’ail, le sirop d’érable, le bouillon et les épices.
Recouvrez d’eau, et lancez le programme 1.
Le soup&co est mon tout dernier arrivé sur mon plan de travail, mais vous pouvez aussi utiliser une casserole, ça marchera tout aussi bien, vous aurez juste à mixer la soupe après une grosse demi heure de cuisson

Pour les féculents, un hommage au pays d’adoption de ma cousine C., l’Irlande, avec un colcannon, trouvé sur l’excellent blog de Papilles&Pupilles.

Ingrédients
1kg de pommes de terre
1 petit chou vert (environ 300g)
7,5 cl de lait
40g de beurre demi sel
Sel, poivre

Recette
Épluchez, lavez et taillez les pommes de terre en petits dés.
Versez les dans une grande casserole, recouvrez d’eau et portez à ébullition, puis baissez le feu et laissez cuire jusqu’à ce que les pommes de terre soient fondantes.
Ôtez les feuilles extérieures du chou, coupez le en deux et retirez le trognon.
Émincez le chou en très fines lanières, et faites le cuire à l’autocuiseur selon les indications fournies. (Il m’a fallu 15 minutes au Cookeo.)
Lorsque tout est cuit, égouttez les pommes de terre et le chou.
Versez le lait et le beurre sur les pommes de terre, et écrasez les au presse purée.
Ajoutez le chou, et mélangez bien.
Salez, poivrez.