I love vintage (and it loves me)

Pour ce tout premier article, je vais commencer par vous présenter une partie de mon chez-moi.

Je ne sais pas trop d’où m’est venue cette passion pour la déco vintage, particulièrement les années 60-70.
Ce dont je suis certaine, c’est que j’ai attrapé ce virus il y a maintenant plus de dix ans, grâce à papa-maman, qui m’ont acheté ma première pièce au marché Paul Bert, à Saint-Ouen: mon secrétaire chéri, en acajou et poirier, avec des poignées en ivoire.

image

Secrétaire en acajou et poirier, design suédois années 50

Après plusieurs années d’incubation, pendant lesquelles j’ai enchaîné chambre en foyer, studio parisien charmant mais tout petit, coloc passagère, puis deux pièces mignon mais toujours pas très grand, j’ai enfin pu, en août dernier, laisser libre cours à ma collectionnite aiguë.

Le lieu, un « grand » appartement de 54 mètres carrés, dont un « immense » séjour de 21 et une chambre de 15 (riez, mais quand on passe de 37 mètres carrés à ça, ça fait un choc!).

Les pièces: un beau buffet customisé et une jolie table vernie dans la salle à manger,

image

Buffet haut, qui a traversé la France pour arriver chez moi

image

Table vernie typique des années 60, trouvée elle à cinq minutes en voiture

mon secrétaire adoré (voire plus haut) et une commode en rotin à pieds compas dans la chambre

image

Commode esprit "tiki"

et enfin le dernier arrivé, le petit fauteuil pour que Chachat puisse observer la nature depuis le salon

image

Fauteuil baquet, un peu abîmé mais toujours vaillant

Pour trouver tout ça, pas besoin d’aller très loin: une bonne connexion internet, quelques sites et mots-clés bien choisis, et le tour est joué! Bon, j’avoue, il faut aussi une bonne dose de patience (trouver la bonne pièce, aux dimensions qui vont bien et au juste prix peut relever du défit), et un peu de confiance (quand tu dois croire le vendeur sur parole quant à l’état du buffet que tu fais venir de Marseille, ou accepter qu’un inconnu vienne chez toi un dimanche matin pour t’apporter une commode dont tu ne sais même pas si tu vas l’acheter).

Voilà donc pour ce premier aperçu de mon chez-moi, n’hésitez pas à revenir si vous voulez en savoir plus! (oui, parce que je n’ai pas que des meubles vintage, et qu’il y a plus à mon appartement qu’une salle à manger et une chambre)

Publicités