Ich bin ein Berliner

Ou comment, comme ce cher JF Kennedy, lors des deux semaines précédentes, je me suis transformée en beignet rond fourré à la confiture.

Plus sérieusement, j’ai eu l’occasion la veille de mon départ de Berlin de tester une nouvelle manière de visiter la ville, le food tour.
Comme l’anniversaire de ma grande soeur tombait lors de mes vacances chez elle, j’avais en effet décidé de lui faire un cadeau un peu original, en nous prenant deux places pour la visite organisée par BiteBerlin.

Bon, je l’avoue, depuis huit ans que je vais régulièrement à Berlin (entre deux et trois fois par an), je connais quand même assez bien les habitudes culinaires de la ville. Je sais par exemple qu’on peut se placer directement où on veut en entrant dans un restaurant, ou que les Berlinois déjeunent et dînent tôt, mais qu’ils snackent tout au long de la journée, bien aidés en cela par les nombreux stands présents un peu partout dans les stations de métro. Je connais aussi quelques bonnes adresses, et les endroits où faire mes courses à toute heure du jour et de la nuit (vous voulez savoir? Kaufland à Gesunbrunnen est ouvert jusqu’à minuit cinq jours sur sept, Edeka dans la gare de Friedrich Strasse vous sauve la vie le dimanche, et vous pouvez aussi tenter votre chance à Zoologisher Garten sous les voies de chemin de fer, si vous n’avez pas trop peur des junkies).

En bref, je n’attendais pas forcément grand chose de ce tour, et j’avais même peur de ne voir que les grands clichés de la cuisine allemande.
Et bien, j’ai vite été detrompée!

BiteBerlin, d’abord, c’est une toute petite entreprise, composée de Sam, qui a lancé le concept, et de Helen, qui nous a accueillies pour cette visite. La visite, ensuite, c’est un groupe de dix personnes maximum, pour assurer un vrai contact entre le guide et les participants, et entre les participants entre eux, et un total de 6 arrêts, en trois heures. Entre chaque pause gastronomique, on marche (sans excès, puisqu’on ne passe que dans deux quatriers limitrophes, Hackeschermarkt et Prenzlauerberg), et la guide nous parle de l’histoire des plats que l’on teste, mais aussi de son expérience culinaire de la ville. Cette dernière dimension était particulièrement intéressante ave Helen, puisqu’elle est pâtissière à Kreuzberg lorsqu’elle n’encadre pas les tours.

Maintenant que vous avez le contexte,rentrons plus précisément dans le coeur de ce qui fait l’expérience BiteBerlin, à savoir la cuisine berlinoise!
Ce qui m’a beaucoup plu, c’est le mélange fait par les organisateurs entre les grands classiques (une boulette de chez Lindner, un des traiteurs les plus connus de la ville, qui exerce depuis les années 50, une currywurst d’un Imbiss (petit stand où l’on peut acheter de la nourriture à consommer sur place, souvent debout, ou à emporter) typique), et les endroits moins connus des touristes, mais très appréciés des Berlinois (un vietnamien très roots, par exemple, réputé pour ses burgers à la sauce asiatique, qui mélangent steack de boeuf, sauce au nuocmam, et pain à la farine de riz cuits à la vapeur). 

Lindner, traiteur à Hackeschermarkt

Comptez aussi sur quelques anecdotes historiques (savez-vous ainsi que le kebab a été inventé à Berlin dans les années 70, pour éviter que les ivrognes du samedi soir ne cassent tout dans le premier restaurant turc de la ville?), et un final très pétillant, dans un bar à l’allure soviétique (et non, ce ne sera pas de la bière, mais un autre alcool pétillant très apprécié des Allemands).

Le Schwarze pumpe, à Preznlauerberg

Bref, trois heures qui passent comme un charme, et dont on a pas vraiment envie qu’elles s’arrêtent. Un dernier conseil? Réservez tôt si possible, car les tours se remplissent vite, et n’hésitez pas à faire l’impasse sur le déjeuner avant de partir!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s